Biocomposites à hautes performances

Énergie, machinerie et technologies de communication

Biocomposites à hautes performances

Biocomposites à hautes performances

La valorisation des résidus forestiers est une voie de diversification prometteuse pour l’industrie du sciage ou papetière. Les biocomposites à matrice thermoplastique renforcés de fibres de bois, de sciure ou de fibres de pâte Kraft blanchie peuvent répondre à une demande croissance de l’industrie de l’automobile, de l’ameublement et des matériaux de construction pour des produits à faibles coûts et de belle apparence. Cependant, le lien entre la matrice polymérique (hydrophobe) et les renforts organiques (hydrophiles) doit être amélioré à l’aide des agents de couplage ou par un traitement de surface des adjuvants. De plus, la biodégradabilité ou la compostabilité de ces composites en fin de vie utile est maintenant un enjeu primordial. Ainsi les matrices traditionnelles de type polyoléfine issues du pétrole sont de plus en plus remplacées par des matrices biosourcées ou biodégradables (polycaprolactone, poly [acide lactique], amidon thermoplastique ou acétate de cellulose). Cet axe de recherche vise à élaborer des composites performants d’un point de vue mécanique, faciles à mettre en oeuvre, économiques et ayant une bonne stabilité dimensionnelle, tout en étant sensibles aux considérations environnementales.