Gestion
Nouvelles et évènements

Une étudiante de l’UQAT qui s’intéresse au pékan et à la martre recommande d’inclure les savoirs locaux pour l’aménagement forestier durable

26 juin 2019

Communiqué

Paul G. Jensen, Louis Imbeau, Pauline Suffice, Hugo Asselin et Pierre Drapeau

Les savoirs locaux des piégeurs, combinés aux nouvelles technologies, favorisent l'acquisition des connaissances visant à guider l'aménagement forestier durable afin de préserver la biodiversité. C'est ce qu'a démontré la doctorante en sciences de l'environnement de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), Pauline Suffice, lors de la soutenance de sa thèse qui avait lieu le 26 juin dernier. La doctorante a voulu déterminer les effets respectifs des changements d'habitat, des conditions climatiques et des relations entre les deux espèces animales sur l'occupation des habitats en forêt tempérée feuillue au Québec.

Grâce aux savoirs locaux des piégeurs autochtones et non autochtones et aux données de piégeage, l'étudiante a pu constater une augmentation des captures de pékan qui suggère une augmentation des populations, notamment favorisée par l'augmentation de la proportion de forêts mixtes à l'échelle du Québec. Les captures de martres suggèrent quant à elles une diminution des populations qui peut s'expliquer par une augmentation des pluies hivernales qui est défavorable à la survie des individus.

En forêt feuillue, l'habitat de la martre se caractérise par de vieux peuplements mixtes ou résineux denses. Un indice d'habitat développé à partir des savoirs locaux des piégeurs a permis de mettre en perspective l'importance de tenir compte des espèces d'arbres présentes, leur hauteur, leur âge et leur densité. Cet indice permet de raffiner le modèle de qualité d'habitat de la martre d'Amérique et suggère qu'elle pourrait être une espèce focale pertinente pour guider l'aménagement de la forêt tempérée feuillue.

Grâce à l'utilisation de caméras à déclenchement automatique, Mme Suffice a aussi pu montrer que la présence du pékan n'influence pas l'occupation de sites par la martre durant l'automne.

Intitulée « Contribution des savoirs locaux des piégeurs dans la compréhension de l'occupation des habitats par le pékan et la martre d'Amérique en forêt tempérée feuillue », la thèse de Pauline Suffice a été réalisée sous la direction du professeur et codirecteur de l'Institut de recherche sur les forêts de l'UQAT, Louis Imbeau et sous la codirection de Pierre Drapeau, professeur à l'Université du Québec à Montréal, ainsi que du professeur et directeur de l'École d'études autochtones de l'UQAT, Hugo Asselin. 

- 30 -

Source

Nathalie Cossette, agente d'information
Service des communications et du recrutement
Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
819 762-0971 poste 2628