Communiqué de presse

L'arsenic dans les eaux souterraines de l'Abitibi-Témiscamingue étudié par un doctorant de l'UQAT

Rouyn-Noranda, jeudi 20 avril 2017 – Lors de la soutenance de sa thèse qui avait lieu le 20 avril au campus de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), le doctorant en sciences de l'environnement, Raphaël Bondu, s'est penché sur la question de l'arsenic dans les eaux souterraines de l'Abitibi-Témiscamingue.

En effet, alors que l'arsenic constitue l'un des contaminants de l'eau souterraine les plus problématiques à l'échelle mondiale et que son exposition via la consommation d'eau issue de puits domestiques peut entraîner divers problèmes, M. Bondu a voulu accroître les connaissances sur la mobilisation de l'arsenic en contexte de socle qui représente un sujet peu étudié et encore mal compris à l'heure actuelle. « La contamination de l'eau souterraine à l'arsenic se produit dans différents types d'aquifères, dont les aquifères rocheux fracturés. Ainsi, dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue, des concentrations supérieures aux normes gouvernementales et aux préconisations de l'Organisation mondiale de la santé ont été mises en évidence dans les puits domestiques creusés dans le socle rocheux de plusieurs secteurs », a mentionné le doctorant.

En effectuant différentes analyses hydrochimiques, minéralogiques ainsi que des essais de lixiviation, M. Bondu a ainsi pu démontrer que la contamination est d'abord liée à la dissolution de minéraux sulfurés riches en arsenic essentiellement présents dans les zones de failles minéralisées. De plus, l'étude de M. Bondu révèle que les caractéristiques chimiques de l'eau souterraine, influencées par les conditions hydrogéologiques, peuvent également jouer un rôle déterminant pour la libération d'arsenic dans l'eau souterraine. « Les variations temporelles des concentrations en arsenic sont encore mal connues et il se pourrait que les changements climatiques influencent significativement la géochimie de l'arsenic et la qualité de l'eau souterraine en général. Les principales retombées de cette thèse de doctorat pour la société concernent la gestion des problématiques associées à la présence d'arsenic dans les captages destinés à l'approvisionnement en eau potable », termine M. Bondu.

Intitulée « Distribution et origine de l'arsenic dans l'eau souterraine des aquifères rocheux fracturés du Bouclier canadien en Abitibi-Témiscamingue » la thèse de Raphaël Bondu a été réalisée sous la direction de Vincent Cloutier, Ph. D., de l'Institut de recherche en mines et en environnement (IRME-UQAT) et la codirection d'Éric Rosa, Ph. D., et Mostafa Benzaazoua, Ph. D., de l'IRME-UQAT.

-30-

Source :
Nathalie Cossette, agente d'information
Service des communications et du recrutement
819 762-0971 poste 2628

Lien de téléchargement de la photo
Mise à jour : 24 août 2016