video Station de recherche et Forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet | UQAT
Station de recherche et Forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet

Forêts

Station de recherche et Forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet

Forêt d’enseignement et de recherche du lac Duparquet (FERLD)

La Forêt d’enseignement et de recherche du lac Duparquet (FERLD) est située au milieu de la forêt boréale du Bouclier canadien. Bien que la Forêt n'ait été officiellement créée par le gouvernement du Québec qu’en 1996, la recherche en écologie forestière y a débuté à la fin des années 1970. Un actif programme de recherche est en cours dans la FERLD depuis le milieu des années 1980, mené par le Centre d’étude de la forêt de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et l’Institut de recherche sur les forêts de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT). La forêt de 8 045 hectares est gérée par l’UQAM et l’UQAT, et les représentants de deux compagnies forestières, Groupe de Produits forestiers Tembec et les Industries Norbord (Nexfor), siègent au comité de gestion. Environ 75 % du territoire est consacré au développement, à l’application et à la démonstration de l’aménagement écosystémique de la forêt boréale mixte, tandis que 25 % du territoire, comprenant des forêts issues d’une douzaine de feux différents qui ont eu lieu entre 1760 et 1944, sert comme cadre de référence naturel (benchmark) aux fins d’évaluation et de surveillance écologiques (carte des feux). Nous sommes donc en mesure de comparer la composition, la structure et les processus écologiques dans des forêts aménagées et naturelles.

 

Mission

La Forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet est un lieu privilégié de recherche, d’expérimentation et de démonstration dont la mission est de développer des modes de gestion et d’aménagement forestiers qui respectent le fonctionnement du milieu et tiennent compte des attentes du milieu socioéconomique.

Principaux objectifs de la forêt

  1. Privilégier le jumelage et l'intégration de la recherche fondamentale et appliquée ainsi que le transfert et l'application des connaissances vers l'aménagement forestier en réalisant des essais innovateurs en sylviculture et en gestion.
  2. Assurer à long terme, pour des fins de recherche et de surveillance écologique (monitoring), la préservation de territoires à l'état naturel et protéger des dispositifs expérimentaux. Exploiter la forêt à des fins de formation dans l'application de la gestion forestière durable.
  3. Favoriser un cadre de gestion conjointe (industrie-université) et intégrée permettant une planification et une mise en oeuvre des plans adaptés à une utilisation polyvalente et durable de l'ensemble des ressources du territoire.
  4. Formaliser la collaboration entre le Groupe de recherche en écologie forestière (GREF) et l’IRF et favoriser l'intégration d'autres organismes de recherche sur le territoire.
  5. En s’associant avec des partenaires régionaux, servir de lieu privilégié pour les activités d'interprétation de la nature et d'interprétation forestière.

Consulter le site de la FERLD

Station de recherche du lac Duparquet

À l'instar de l'ensemble du réseau de l'Université du Québec et particulièrement de l'UQAT et de l'UQAM, la Station de recherche de la FERLD est un lieu ouvert à son milieu et un site d'accueil pour des rencontres de toute sorte du milieu régional ainsi que pour des forums scientifiques nationaux et internationaux.

Mission

La Station de recherche de la Forêt d’enseignement et de recherche du lac Duparquet constitue une infrastructure universitaire dont la mission première est de favoriser l’acquisition de connaissances en sciences forestières boréales ainsi que dans les domaines scientifiques connexes.

Un investissement de 2 M$ du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation (autrefois le ministère de la Recherche, de la Science et de la Technologie) a permis la réalisation de la Phase 1 de la Station. Se sont ajoutées des contributions de 125 000 $ chacune de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) et du ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES), affectées directement à la construction. En outre, Norbord Panneaux, Tembec, Domtar, Matériaux Blanchet, Scierie Landrienne, Honeywell, Abitibi-Consolidated, Trame et Les mines Selbaie ont donné pour environ 160 000 $ en matériaux de construction, en instrumentation ou en plans.

La station de recherche a été construite afin de :

  1. Favoriser les travaux de terrain et de laboratoire pour les chercheurs et les étudiants travaillant dans le domaine des sciences forestières boréales à la Forêt d’enseignement et de recherche du lac Duparquet et ailleurs en Abitibi-Témiscamingue;
  2. Assurer un milieu de travail fonctionnel et convivial ainsi qu'un accès aux équipements de laboratoire de pointe pour les chercheurs et les étudiants;
  3. Fournir une infrastructure pour des fins de formation, particulièrement dans les domaines des sciences forestières au niveau universitaire ainsi qu'aux autres niveaux d’enseignement, le cas échéant;
  4. Offrir un site d’accueil pour des rencontres du milieu régional ainsi que pour des forums scientifiques nationaux et internationaux.

Consulter le site de la Station de recherche